LE COMITÉ

Alice Businaro est née à Genève en 1998. Elle commence le piano en famille, avant d’entrer dans la classe de Marianne Rohrbach en 2009 au Conservatoire de Musique de Genève. En 2017, elle intègre la filière préprofessionnelle de la CEGM. En mars dernier, elle obtient son Certificat de Fin d’Etudes avec les félicitations du jury. En plus du piano, Alice commence à chanter dès 2010 dans les chœurs du CMG sous la direction de Cécile Polin-Rogg, avant d’entrer en 2015 dans la classe de Magali Perol-Dumora pour étudier le chant soliste. En novembre 2017, elle intègre le chœur de la reconstitution de l’Agamemnon d’Eschyle. Passionnée par la direction d’orchestre et chorale, Alice dirige quelques chœurs et notamment celui de Mozart’ella. Elle dirigera en août 2018 l’orchestre du Mariage d’Orphée de la Cie L’Esperluette. En parallèle de cette vie musicale, elle étudie la littérature française et la musicologie à l’UNIGE, même si elle se destine à une carrière artistique.

Adrien Früh est né en 1993 à Genève. Lorsqu’il découvre le théâtre, il décide de monter sur les planches aux scènes ouvertes du Swiss Comedy Club en 2012. Pris de passion pour cet art, il débute un an plus tard des cours de théâtre au Conservatoire Populaire de Musique danse et Théâtre. En 2015, il intègre la filière préprofessionnelle de théâtre au conservatoire de Genève. Artiste curieux, Adrien touche autant au jeu, à l’écriture qu’à la mise en scène. C’est ainsi qu’en novembre 2017 il signe la mise en scène d’Agamemnon, une reconstitution en grec ancien de la tragédie antique d’Eschyle. Le jeune comédien crée également une chaîne youtube, Les Flèches de Pique, où il est autant acteur que réalisateur. En juin 2018, il jouera le rôle de Max dans la comédie lyrique Mozart’ella, après avoir intégré l’équipe de Latartine. Adrien ne s’arrête pas à là et souhaite prochainement s’essayer au one man show.

Gaëlle Hostettler est née à Genève en 1996. Ell se prend très tôt de passion pour l’art dramatique. Après une maturité gymnasiale artistique, elle intègre la filière préprofessionnelle de théâtre du conservatoire en 2015. Elle obtient un an plus tard un rôle dans Sarah joue un loup garou de Katharina Wyss en 2016 et deux ans plus tard, Gaëlle tient le rôle de Clytemnestre, en grec ancien, dans la tragédie antique d’Eschyle Agamemnon, après avoir participé à sa création et sa mise en scène. La scénographie commence à la passionner de plus en plus. Elle devient ainsi assistante à la mise en scène pour Dominique Ziegler pour la pièce Ombres sur Molière en 2015, et dans Le rêve de Vladimir durant la saison 2017-2018. Elle s’occupe de la scénographie, ainsi que des costumes dans Mozart’ella avec la Cie Latartine qui se déroulera en juin 2018. Dans ses divers futurs projets, on peut nommer La peur du vide en juillet 2018.

Elisabeth Peyer est née à Zürich en 1995. Elle débute le chant dans le chœur du collège Claparède, dirigé par Didier Bonvin en 2010. Elle se découvre rapidement une passion pour la pratique du chant et commence à prendre des cours dans la classe d’Andrienne Steinbrüchel au CMG en 2011, puis poursuit sa formation dans la classe de Magali Perol-Dumora dès 2013. Elle obtient son attestation de Formation Musicale et Artistique avec les félicitations du jury en 2016. La même année, elle intègre la filière préprofessionnelle de la CEGM. En parallèle d’un bachelor en langue et littérature allemande et en histoire générale à l’UNIGE, la chanteuse tient le rôle de Cassandre dans Agamemnon, joué à Genève en novembre 2017. Elle participe à l’écriture de Mozart’ella, dans lequel elle jouera le rôle de la comtesse. En août prochain, elle interprètera Carmen dans le Mariage d’Orphée de la Cie L’Esperluette et en décembre, elle participera à la tournée de l’orchestre Juventutti en Chine en tant que soliste.

Samuel Wanja, véritable homme de l’ombre de la troupe, est né à Genève en 1996. Après une maturité gymnasiale classique, il poursuit ses études en entreprenant un bachelor en philosophie et grec ancien à l’UNIGE. Amateur de théâtre et de l’Art en général, l’helléniste décide de monter avec d’autres étudiants une tragédie grecque afin de démocratiser cette matière : ce sera l’Agamemnon d’Eschyle jouée en novembre 2017 avec l’association ORESTHEA. Pris de passion pour la gestion d’équipe et l’organisation, Samuel décide alors de poursuivre la création de projets et c’est ainsi qu’il monte, entre autres, Mozart’ella en juin. Il s’y occupe de la communication, de la gestion d’équipe et a également participé à son écriture. Dans ses divers prochains projets, il faut mentionner La peur du vide qui se déroulera en juillet prochain.

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

2020 Cie Latartine